Je pense donc j’agis ?

Clairement, peu d’entre nous ont la vie à laquelle ils aspirent. On a une phrase qu’on adore : « J’aimerais tellement… » « J’aurais tellement aimé… » . Cette phrase est, bien trop souvent, dite comme si nous n’avions aucune action, aucune incidence possible sur ces souhaits. Nous avons tous nos raisons pour ne pas mettre en route une action, pour justifier de ne pas y arriver, pour expliquer pourquoi ce n’est possible pour nous, etc. Moi la première, je me suis souvent cachée derrière une raison-super-importante-tellement-valable-incontournable-de-ouf qui m’empêchait d’accomplir quelque chose. Dans ces cas-là (et dans d’autres d’ailleurs LOL),  ma maman disait toujours « les excuses sont faites pour s’en servir » … Et à juste titre ! C’est tellement plus facile comme ça, et on n’aime pas les choses compliquées, pourquoi se donner des objectifs compliqués alors qu’on a déjà besoin de résoudre ce truc super important et urgent d’abord ?? Et puis ça là aussi, super urgent mais pas du tout important ? … Et oh ! Attends, il faut absolument que j’écrive à Amélie, ça fait tellement longtemps que je n’ai pas eu de ses nouvelles… Heinhein, bah oui, c’est la spirale !

Pis, t’as beau te faire une liste de choses à faire, tu la respectes, ou bien tu la mets un peu à ta sauce au fur et à mesure de la journée…

 

Ce qui est bien, c’est que de nos jours, tu trouves plein de bouquins d’aide et notamment sur l’organisation. Sauf que l’organisation, ce n’est pas la clef du problème, cela peut aider certes… Mais tu te bats contre ta propre volonté, alors ça devient beaucoup plus difficile.

MindMapping_mindmap_handdrawn

Si tu fais comme moi, que tu cherches à t’améliorer, à grandir, à évoluer, peut-être lis-tu des livres, des articles, des magazines, des blogs, écoutes des podcasts, suis des études de psychologie etc. Alors je vais annoncer une généralité, c’est réellement ce que tu retrouves absolument PARTOUT : c’est que tout vient de tes pensées. Oui je sais dis comme ça, c’est assez ouf. Ma réalité, la réalité de la vie n’est pas définie par mes pensées. Mes pensées sont dans ma tête, la réalité est à l’extérieur de ma tête et je ne vois pas trop comment l’un et l’autre coïncident ?

 

Et bien, si ! Revenons par exemple à mon premier article de lancement du blog. Je parlais d’une situation dans laquelle je me présentais en même temps à un groupe de plusieurs personnes mais que pour autant l’acceptation n’était pas unanime. Dans ce cas-là, ce sont les pensées de ces personnes (comment elle est habillée c’est n’importe quoi, wahou elle est pleine de vie c’est génial) qui ont créé leurs sentiments envers moi et donc leur action. Peut-être étaient-ils bavards, avenants, secs, impatients ?

L’autre exemple, qui va sûrement parler à beaucoup, est le suivant : « Mince je vais être en retard ». Tu te prépares tranquillement chez toi, tu pars, tu oublies quelque chose et tu reviens le chercher. Là, tu regardes l’heure « vite faut que je me dépêche, je vais être en retard ». Purée, j’ai posé où mes clefs de voiture, ha elles sont là. Roooo, c’est aujourd’hui EVIDEMMENT que le bip du portail galère. Waaw mais c’est pas possible ça mamie devant moi, avaaaaance. Non mais elle compte laisser passer tout le monde devant elle ? J’hallucine, il n’y a jamais un chat à cette heure-là et aujourd’hui que je suis en retard, comme par hasard !!! Grrr…

Héhé, tu avais déjà mis ton cerveau en mode « je suis en retard » pour lui c’était déjà une réalité, et comme par hasard, tout autour de toi a accentué cette vérité.

 

Si tu mets tes pensées sur quelque chose, elles travailleront pour toi. La « pensée positive », cette philosophie qui se retrouve dans tous les livres de développement personnel. Elle y est formulée différemment, expliquée de façons variées, mise en application de plusieurs manières mais c’est toujours le même principe, la même base.

500_F_58365803_MrCMwTIfsoULR40QRgqO8IlRicLB20yE

Il y a énormément à dire sur ce sujet, que ce soit sur les méthodes, sur les recherches, sur les applications, sur les explications du pourquoi du comment. Ce sera le sujet d’un autre article plus poussé 😉

 

Allez, bonne lecture et à bientôt !

Smack 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s