Défi sportif # 09

Bonjour tout le monde !

 

Hier journée de repos après une longue semaine de service, je l’ai passée affalée dans mon canapé.

Heureusement, j’ai réussi à me motiver et la vue en bord de mer en valait la peine.Screenshot_20181019-185514

C’était le deuxième « run de référence » du programme. Pour rappel, c’est un entrainement de 15 minutes, 7 minutes d’échauffement, 3 minutes à mon maximum et 5 minutes de récupération.

Cette fois, j’avais la petite voix du coach dans mon oreille quand je courrais, contrairement à la dernière fois. Il ne dit pas énorme, il t’encourage simplement. Tout allait mieux à ce run : j’avais mis ma musique, j’ai commencé en petit footing pour mon échauffement et comme vous le voyez, mes 3 minutes à fond étaient plus rapides !

Juste en dessous, à gauche mon entrainement d’hier et à droite, celui du début du programme.

 

 

Héhé, je progresse un peu 

 

Allez, bon footing et à bientôt !

Smack 

Défi sportif #08

Mardi c’était le « run de récupération », ils me font bien rire à me demander de courir 6 km pour de la récupération… Haha. Enfin bon, c’est comme ça.

Je suis allée à mon spot préféré d’entrainement. Je tourne rond là bas mais au moins, je me rends bien compte de la distance parcourue, et j’ai le choix entre piste, sable, sous bois. Cela permet différents exercices ce qui est appréciable.

Apparemment ma vitesse de croisière est de 6’30 » par kilomètre, je sais que je peux mieux faire. Il faut que je maintienne un entrainement régulier car j’étais capable d’un peu plus rapide que 6 minutes par kilomètre il y a deux ans. Doucement, mais sûrement !

 

Allez, bon run et à bientôt !

Smack

 

Défi sportif #07

Bonsoir tout le monde !

dav

J’ai pris un peu de retard sur la publication de mes courses… De par une crise de flemmingite aiguë.

Alors voilà, ma 6ème course était vendredi pour un run fractionné de 4 x 400 mètres. C’est un peu compliqué à gérer car l’application ne te dit pas quand tu as atteint les 400 mètres de course. Du coup, sur la 1ère lancée j’ai fait 600 mètres. Après, j’ai gardé mon téléphone à la main pour surveiller, pas pratique d’autant que le portable se met en veille entre temps et je dois toucher débloquer l’écran à travers ma housse afin de vérifier ma distance.

Enfin bref, ça c’était concernant le programme coach de l’application en lui-même. Dommage.

J’ai suivi la même vitesse que lors du 1 kilomètre à vive allure sur les 3 sessions de 400 mètres, comme vous pouvez le voir. J’ai donné tout ce que j’avais ! J’étais plutôt fière de moi mais j’ai eu pas mal de difficultés à reprendre mon souffle.

 

Allez, bon run et à bientôt !

Smack 

Défi sportif #06

dav

 

C’est parti pour la 6 ème course du programme : 1 km à vive allure. Heureusement, j’arrive bien à estimer ce que représente 1 kilomètre en partant de chez moi. Je me dis : facile.

Pas tant que ça, en réalité j’avais un peu de mal à me rendre compte si je partais trop vite et c’est peut-être le cas. 1 km en 4 minutes et 45 secondes, je n’arrivais pas à arrêter mon compteur haha.

Screenshot_20181009-160118

En tout cas, après ça, j’ai craché mes poumons et j’ai alterné entre trottiner et marcher sur 3 km supplémentaires. Okay, okay principalement marcher.

La course était mardi, j’ai travaillé 14 heures sur mes jambes ce même jour. Autant vous dire, j’en ai encore des courbatures !!

 

Allez, bon footing et à bientôt

Smack 

Défi sportif #05

Première course sous la pluie ! Et pas de la petite pluie toute douce, la pluie qui traverse tout !! C’est pour cela que, sur l’image de couverture, mes pieds sont tout timide. Je m’étais préparée avec mon super kaway, bien resserré sur mon visage, à la Danny Boon, mais j’ai fini détrempée malgré tout.

Mais honnêtement, j’ai beaucoup apprécié cette course de récupération, comme #NRC l’appelle.

Je suis partie de chez moi pour rejoindre le bord de mer, il y avait quelque chose de très relaxant à courir sous la pluie. Il ne faisait pas froid ni venteux, il n’y avait personne dans les rues, paisible.

J’en avais bien besoin de cette course : insomnie la nuit précédente, le décès de ma grand-mère, toute déprimée au fond du canapé. J’avais besoin d’extérioriser.

Vous vous en doutez bien, je ne vous ai pas fait de photo du paysage.

Screenshot_20181007-174200

Allez, bon footing et à bientôt,

Smack 

Défi sportif #04

Alala, vendredi était le jour de mon « long run« . Lorsque tu commences le programme de coach avec #NRC, il te programme ce que tu considères comme une longue course, j’ai répondu 6 km et voilà donc ma punition…

Screenshot_20181005-183530

Il faut être honnête, comme souvent lorsque je m’impose un programme pour quelque chose, j’ai du mal à le respecter. Du coup, je suis déjà dans la phase où je dois me mettre des coups de pieds aux fesses pour aller courir.

Je mets mes baskets, je me rends à mon spot de jogging et là c’est le drame : la moitié du parcours est fermé. Déjà, je n’ai pas envie, ensuite, je ne peux pas faire le parcours comme je le souhaite, je me dis que cela va être une course de m****.

Zou, je me lance. Il s’avère que je me suis agacée un peu pour rien car en réalité, je pouvais quand même accéder à la majeure partie du terrain. Toujours est-il que j’ai fait mes 6 km, ils m’ont fait du bien, même si je n’y ai pas vraiment mis du mien…

dav

Défi sportif #03

Bonjour tout le monde !

Malgré un début de journée au fond de mon lit suite à un abus de vin blanc (et le non-respect de la règle fondamentale du litre d’eau avant de dormir… ) , je suis allée faire mon run de référence hier soir.

Le run de référence c’est : 7 minutes d’échauffement, 3 minutes à fond et 5 minutes de récupération. Tu as un guide avec toi pendant tout le temps de la course et Nike analyse tes données sur les 3 minutes à fond, pour mieux te coacher sur la suite.

dav

Bon, un peu déçue car j’avais coupé ma musique pour bien entendre le guide. Il s’avère, qu’en fait, il ne dit pas grand chose. Pour l’échauffement, je pensais qu’il te donnait quelques instructions, donc j’ai fait de la marche rapide en attendant qu’il le fasse. En réalité, il t’explique à la moitié de l’échauffement que c’est simplement un petit footing détendu  , quant à la récupération : même histoire.

A la fin de la course, l’application ne fait pas de retour quant aux performances évaluées… On verra dans la suite du programme.

Bref, j’ai fait mon run, j’aurais pu faire mieux si j’avais couru dès le début de l’échauffement haha et si je n’avais pas bu autant la veille…

Screenshot_20181002-185611

Qui parmi vous suit ce programme ? Qu’en pensez-vous ?

Allez, bonne course et à bientôt,

Smack 

Défi sportif #02 : le programme

Bon, comme je le disais un peu plus tôt aujourd’hui, j’ai décidé que j’avais besoin d’un coup de main pour m’aider à atteindre mon objectif et Nike Run Club m’a proposé un programme que voici :

Cela m’a « obligée » à remettre mes baskets hier soir, pour rajouter 2,50 km à mes kilomètres du jour, soit 12 km dans les jambes. Je crois n’avoir jamais autant littéralement couru en une journée haha.

Screenshot_20181001-001443

Du coup, comme vous pouvez le voir : j’ai couru un peu plus vite que pour les longs parcours mais j’étais un peu cassée du matin quand même. Heureusement, aujourd’hui, repos avant le « run de référence » de demain..

Allez bon footing et à bientôt,

Smack 

Défi sportif #01

Allez, je me lance pour le début d’une série de posts sportifs !! Mon objectif, et ce depuis des années, c’est de courir un 10 km et sans souffrir S’IL VOUS PLAÎT.

Nota Bene : « sans souffrir », cela signifie que je souhaite être à l’aise avec mes 10 kilomètres, que ça ne soit pas dû à une chance soudaine ce jour là, une énergie et motivation inouïes qui ne se reproduiront en aucun cas la prochaine fois…

Maintenant que c’est établi, il faut que je vous fasse un peu le topo de mon niveau… Disons que je cours depuis 2014 et qu’au début 3 km je trouvais ça impressionnant ! En fait, j’ai assez vite stagné autour des 4 à 5 km avec une vitesse de 6 minutes par kilomètre. J’avais du mal à ralentir le rythme pour tenir la distance (problème récurrent dans ma vie, outre le footing occasionnel haha).

Enfin voilà, les grosses chaleurs sont passées… Et suite au séjour de ma chère maman dans le sud, nous avons été 2 fois ensemble alterner marche rapide et footing tranquille en plein air. Je me suis sentie très bien.. Nous avons fait presque 8 km en 1h15. Ça m’a boostée !

Screenshot_20181001-152208

Hop hop hop, quelques jours plus tard, je devais poser ma voiture au garage à côté de mon spot d’entraînement running pour environ une heure. C’est parti mon kiki !

nrc-20180927_093545-stickered

Wahou, que je suis fière de moi… J’ai fini presque en rampant mais pleine d’espoir 😉

Rebelotte hier, maintenant que les courbatures sont passées 😡

dav
dav

Alors là, c’était beaucoup plus dur que la dernière fois.. Peut-être parce que j’étais en salle ? Dormi que 6 heures ?

Bref, j’ai décidé d’appeler les renforts : ma petite application Nike Run Club et son programme d’aide aux objectifs. Je lui ai dit que je souhaitais être capable de courir 10 km d’ici le 1er Novembre et elle m’a concocté un programme que je vous poste juste après.

Dites moi si vous souhaitez faire le challenge avec moi ! Et postez moi vos résultats dans les commentaires !

Allez, bonne lecture à bientôt,

Smack 

Végétarisme, oui ou non ?

Pourquoi je suis devenue flexitarien ?

CORRIGETendancesAlimentaires_ChloeGailledrat_PoleBonPlan_preview

Aujourd’hui (pas aujourd’hui le 1er octobre hein mdr, mais aujourd’hui, actuellement), j’ai 27 ans et cela fait depuis que j’ai 18 ans que je crois au végétarisme. Alors, je dis bien « croire » au végétarisme pour plusieurs raisons. Déjà, cela signifie que cela ne fait pas depuis mes 18 ans que je suis végétarienne non-stop. Et ensuite, cela veut dire aussi que je classe tout de même le végétarisme dans un mode de vie. Je sais, je sais, je suis en train d’en agacer plus d’un. Mais c’est vrai, le végétarisme n’est pas une vérité absolue, cela ne convient pas à tout le monde, tout le monde ne croit pas en ses effets positifs etc.

Pour ma part, vers mes 18 ans, j’ai commencé à m’intéresser à l’alimentation santé et donc le végétarisme était bien entendu mentionné. J’avais téléchargé sur l’association française du végétarisme le « kit du débutant » qui t’explique comment pas à pas retirer la viande de ton alimentation, puis le poisson.

Autant être honnête avec vous, je n’ai jamais arrêté le poisson. Pourtant que je l’ai envisagé ! Comment ne pas faire autrement que de l’envisager ? Vous entendez, vous lisez comme moi tout ce qui se dit. Cela fait peur, clairement tu sais que tout ce que tu manges est pollué. Où s’arrête le combat, moi je vous le demande !?

 

Bref, ce n’est pas quelque chose qui a été facile à faire entendre à Papa Maman, aux amis autour etc., tout le monde a son petit mot à dire, n’est-ce pas ? Surtout il y a 10 ans haha, encore aujourd’hui c’est populaire, c’est médiatisé et l’alimentation adaptée se développe aussi bien en grande surface que dans les restaurants.

Pour faire simple, je suis devenue donc piscivore (oui car j’ai toujours mangé des produits issus de la mer) car c’est meilleur pour l’environnement et c’est meilleur pour la santé. Et j’y croyais dur comme fer. C’est meilleur pour la planète de ne pas manger de produits animaliers car l’élevage coûte énormément cher en produits céréaliers et en eau potable. En gros, on utilise les céréales et l’eau qui nous nourrissent pour produire l’équivalent en viande. C’est bien dommage, je me dis que c’est un peu du gaspillage de ressources. Surtout pour de l’élevage intensif dont la moitié finit à la poubelle des grandes surfaces.

C’est meilleur pour la santé car les produits animaliers produisent énormément de déchets dans notre corps qui sont donc plus difficiles et longs à éliminer. Cela fatigue notre corps et par extension, nous. Il paraît qu’on mange bien assez de protéines comme ça et qu’en réalité, nous n’avons pas besoin de viande. Bah oui, il suffit d’utiliser la complémentarité céréales – légumineuses pour apporter toutes les protéines dont on a besoin.

 

Sauf que c’est beaucoup plus complexe que ça. Cela me désole car maintenant après presque 10 ans à rabâcher les oreilles de mes proches que la viande ce n’est pas le meilleur pour ton corps, j’en reviens.

 

Bon, déjà, j’aimerais quand même dire quelque chose que je pensais déjà avant de revenir sur mes principes de cette dernière décennie : il n’y a pas assez d’informations à ce sujet. Petit coup de gueule. Tout le monde devient végétarien, végétalien et beaucoup le devienne vis-à-vis de la souffrance des animaux, ce que je comprends tout à fait (ce sera là encore le sujet d’un autre article). Mais ces personnes-là n’ont pas l’air d’être renseignées quant aux besoins de leur organisme. C’est bien beau d’arrêter les produits animaliers, mais cela doit se faire de manière éduquée, voire accompagnée ! Certaines personnes conservent leurs habitudes alimentaires passées en retirant simplement la viande ou le poisson qui accompagnait initialement leur repas. Elles ne mangent donc pas un repas complet et équilibré mais simplement un « accompagnement ».

carences-shutterstock_554282101-e1491301219263

La raison pour laquelle je réintègre donc depuis quelques mois la viande à mon alimentation est la suivante : « la loi du minimum ». Alors, je ne veux pas faire compliqué dans les explications, j’aimerais que ce soit accessible à tous. Je me lance. On parle de protéines dans le sens large du terme, mais il y a plein de sorte de protéines, le poisson et la viande rassemble toutes les protéines et les céréales et légumineuses en possèdent une partie. Du coup, si tu manges des céréales okay, tu consommes des protéines, par contre, elles ne sont pas complètes. Si tu manges des légumineuses (lentilles par exemple), rebelote ! Moi, j’essayais d’associer les deux : riz et soja ou maïs et haricots par exemple, comme le font les végétariens informés.

Toutefois, ce n’est pas suffisant de par la loi que j’ai cité ci-dessus. En effet, même si j’associe les deux, le corps ne les assimile pas aussi bien que les protéines animales car elles sont enfermées dans une membrane végétale et difficilement extraites lors de la digestion. De plus, même si la complémentarité des végétaux apporte toutes les protéines nécessaires, elles ne les apportent pas dans les bonnes proportions. Disons que les protéines végétales vont apporter 50% d’un type de protéine et 100% des autres, le renouvellement des protéines dans le corps ne sera pas effectué correctement.

 

Enfin, pour apporter la même quantité de protéines dans le corps, il faut consommer beaucoup plus de céréales (donc glucides), ce qui va déséquilibrer l’apport nutritionnel de notre corps et peut amener à la fatigue, la prise de poids voire au diabète.

 

Qu’en pensez-vous ? D’autres personnes parmi vous ont-elles déjà eu le même chemin de pensées ?

 

Allez bonne lecture et à bientôt

Smack